Image default
Forme

Changements et expérimentation

J’ai commencé par faire du vélo d’appartement tous les jours et à réduire la taille de mes repas. Il s’agissait des recommandations de la diététicienne. Ma progression :

2 mois de régime, 3 kilos de perdus

Mes attentes excédaient les résultats que l’on peut attendre d’une perte de poids normale. Autant vous dire que cela n’as pas vraiment fonctionné, la façon de mesurer ma progression n’aidant en rien. Mais si d’autres pouvaient le faire, alors pourquoi pas moi ?

Je me suis posée la question de savoir quel était le changement le plus important pour perdre du poids. Après quelques recherches, j’ai trouvé ma réponse : la nourriture est responsable à plus de 70% des changements de composition. Que je souhaite perdre du poids ou gagner du muscle, il faudrait que je change mes habitudes alimentaires en premier.

Mon corps étant tellement déréglé par l’état d’obésité morbide que je lui faisais subir, que le moindre apport en sucre me faisait stocker du gras. Me voilà donc à entamer un régime hyperprotéiné un peu particulier : une diète protéinée. Au bout du 3ème jour, la sensation de faim avait complètement disparue (grâce aux cétones) et je perdais du poids à vue d’œil. Ma motivation au plus fort, j’ai donc décidé de reprendre le sport. 30 minutes par jour au début, puis rapidement 45 minutes et 1 heure. Mon vélo d’appartement m’attendais tous les soirs, et je le lui rendais bien.

Au bout d’un mois, j’avais déjà perdu 8 kilos. Et puis, en raison de contraintes professionnelles, j’ai été contraint d’arrêter le vélo. Mes genoux, déjà fragilisés par mon surpoids, ne pouvaient pas supporter une heure entière de vélo après une journée entière de marche à pied. Après un mois sans faire de sport, le résultat était pour le moins déconcertant : j’avais perdu encore 6 kilos.

A quoi bon faire 1 heure de sport tous les jours, si c’est pour perdre seulement 2 kilos de plus ? Dans les mois qui ont suivis, j’ai encore perdu plus de 10 kilos. Sans faire de sport. Contre-intuitif ? Totalement. Et la plupart des médecins vous le diront, « il faut faire du sport ! ». Oui, mais… est-ce le plus efficace ?

Pour moi, la réponse devenait de plus en plus évidente jour après jour. Combien de calories un homme adulte moyen brûle-t-il au repos ? Environ 2200kcal (sous forme de chaleur). Combien de calories ce même individu brule-t-il au cours d’un marathon ? Environ 2500kcal. Je ne sais pas pour vous, mais je préfère rester confortablement assis chez moi devant la télévision, et diminuer la taille de mes repas, que d’aller courir un marathon.

Plus tard j’ai découvert qu’il existait un principe appelé la « dose minimale efficace ». Il s’agit du plus petit effort (dose) qui produit le résultat désiré. L’eau bout à 100 degrés, et elle ne peut pas « bouillir plus ». Dépenser plus d’énergie que nécessaire pour faire bouillir votre eau est inutile. Pour en revenir à la perte de poids, si vous changez votre alimentation, vous aurez déjà accompli les trois quarts du travail. Ajoutez-y un peu de marche rapide, une préférence pour les escaliers plutôt que l’ascenseur ou les escalators, et vous obtiendrez la dose minimale efficace d’un régime : en quelques minutes par jour seulement, vous provoquerez une perte de poids fulgurante. Pas besoin d’aller à la gym tous les soirs !

Comme moi, vous pourriez vouloir faire du sport tous les jours. Mais vaut-il mieux perdre 1 kilo par semaine pendant 1 mois, ou bien 500 grammes par semaine pendant 6 mois ? Le choix est vite fait, et la leçon est claire : il est judicieux d’utiliser sa motivation pour suivre un régime le plus longtemps possible. Ou, pour citer Jean de La Fontaine dans sa fable du lièvre et la tortue : rien ne sert de courir, il faut partir à point ! Vous avez grossi lentement mais régulièrement pendant 3 ans ? N’espérez pas perdre toute cette graisse en 2 semaines avant d’aller à la plage.

L’effet yo-yo vous rattrapera plus vite que votre ombre. Même en étant très motivé la nature nous rappelle toujours à l’ordre : personne ne peut maigrir en continu et tout le temps. J’ai donc appris à suivre le mouvement, et à ne pas nager contre les vagues. Lors des deux premiers mois de mon régime, tout en perdant respectivement 8 et 6 kilos, je mangeais du fast-food. Tous les samedis, au déjeuner et au dîner. Aucun médecin ne vous le recommandera. Mais après avoir englouti deux hamburgers, deux grandes frites, un grand soda et un sund au chocolat (en un seul repas, mais faut-il le préciser ?), j’étais loin de me sentir en pleine forme. De quoi me dégoutter pendant une bonne semaine, semaine pendant laquelle mon régime était au plus strict. 1 jour d’écart pour 6 jours de régime suivi à la lettre a été pour moi une formule gagnante.

Pourquoi vous raconter tout ça ? Selon moi, il est important d’expérimenter par soi même. Aucun expert, aucun médecin, aucun ami ou membre de votre famille ne connaît mieux votre corps que vous même. Personne ne m’aurait recommandé une diète protéinée. J’ai du comprendre par moi même qu’un pancréas fatigué entraîne une insulinorésistance, qui empêche de maigrir en suivant un régime hypocalorique classique. Ce genre de détail technique n’est pas très intéressant, et je n’aurais jamais eu la curiosité de chercher cela si ça n’avait pas été pour une bonne raison : mon surpoids.

Après avoir perdu plus de 25 kilos, j’ai décidé de compiler le résultat de mes expérimentations sur ce site. Il ne s’agit pas de solutions miracles à vos problèmes, mais de « recettes » pour vous aider à changer rapidement de corps. J’espère que vous y trouverez ce dont vous avez besoin.

Bonnes expérimentations, et bons changements !

Autres articles

Un programme minceur gratuit

Irene

Comment perdre des kilos : 4 conseils d’un ancien obèse ?

Irene

Augmenter sa dépense énergétique pour maigrir

Irene

Les pompes en musculation et ses variantes

Irene

Une simple lampe de luminothérapie pour retrouver le moral

Journal

L’entrainement à intervalle Tabata

Irene