Image default
Santé

Comment choisir une complémentaire pour auto entrepreneur ?

L’avantage du statut d’auto entrepreneur, c’est qu’il permet de mettre en place une entreprise sans avoir à subir les lourdeurs administratives. Lorsque vous êtes un auto entrepreneur, vous êtes non seulement un travailleur indépendant, mais vous pourrez également profiter d’une même couverture sociale que les autres non salariés. Nous allons voir dans cet article comment vous pourrez choisir une complémentaire pour auto entrepreneur. 

La situation de l’entrepreneur ne dépend plus du RSI

Les travailleurs indépendants, de même que les entrepreneurs, dépendaient autrefois pour leur protection sociale, du régime social des indépendants (RSI). Chaque mois ou chaque trimestre, ils devaient verser leurs cotisations sociales au RSI pour leur protection sociale. La situation n’est plus la même désormais, car elle dépend maintenant de la date de création de l’entreprise. Si vous êtes un travailleur indépendant ou un micro-entrepreneur, et que vous avez mis en place votre entreprise avant le 1er janvier 2019, sachez que vous êtes rattaché à la sécurité sociale des indépendants jusqu’en 2020. Si vous avez démarré votre entreprise après le 1er janvier 2019, vous allez être directement rattaché à la CPAM. Ainsi, souscrivez à cette complémentaire pour auto entrepreneur pour être mieux couvert.

Une activité exercée à titre principal ou accessoire

Comme tout assuré social, un auto-entrepreneur peut avoir droit au remboursement de ses dépenses de santé en cas de maladie. En cas d’arrêt de travail et suivant certaines conditions, il peut profiter d’indemnités journalières sous conditions. La situation n’est pas la même si l’activité est exercée à titre principal avec une vie de famille. En effet, dans ce genre de situations, c’est la mutuelle conventionnée choisie au départ et qui se charge de la gestion de l’assurance maladie obligatoire pour le compte de la CPAM qui se charge du versements des prestations. Cependant, si l’auto-entrepreneur exerce l’activité à titre secondaire avec à côté une activité salariée, il va rester affilié à son régime d’assurance maladie basique.     

Autres articles

Le contrat de prévoyance, une sécurité pour les médecins libéraux

administrateur

Les extraits naturels de Beljanski dans la lutte contre les maladies virales

Odile

Quel déambulateur pour personnes à mobilité réduite choisir ?

administrateur

Plusieurs modèles de défibrillateurs sont disponibles

Journal

Dans quel cas faire une rhinoplastie ?

administrateur

Comment lutter contre la calvitie ?

Journal