Image default
Famille

Calcul de l’IMC pour enfant

L’indice de masse corporel (IMC) est désormais le calcul de référence pour évaluer le surpoids. Vous avez probablement déjà calculé votre IMC par le passé pour connaître votre corpulence. Mais savez-vous le calculer pour un enfant ?

Dès le plus jeune âge les nouveaux nés et les très jeunes enfants sont naturellement potelés. Cela peut susciter de l’inquiétude pour les parents et l’entourage. Il n’y a généralement pas de raison de s’inquiéter. Vous pouvez aussi calculer l’IMC de votre enfant pour vous rassurer.

Sur cette page nous allons vous présenter le calcul de l’IMC pour les enfants, filles et garçons. Vous allez comprendre comment calculer vous-même l’IMC de votre enfant, et pourquoi il est important d’en discuter avec votre médecin pour la santé de l’enfant.

Formule et courbe de l’IMC pour enfant

La formule de l’IMC est identique pour les adultes et les enfants. Si vous connaissez déjà la formule de l’IMC vous pouvez donc calculer cet IMC pour un enfant. Il s’agit d’une formule mathématique très simple à réaliser :

IMC = poids ÷ taille ÷ taille

A l’aide d’une simple calculatrice, divisez le poids par la taille (en mètre) deux fois, et vous obtenez l’IMC. Attention à bien utiliser la taille en mètre, et pas en centimètres : pour un enfant qui mesure 1 mètre 20 il faut utiliser 1,20 mètre pour la taille (et pas 120 centimètres). Pour un enfant qui mesure 80 centimètres, il faut utiliser 0,80 (car il mesure 0,80 mètre).

La formule est la même que pour les adultes. En revanche l’interprétation du résultat obtenu (l’IMC calculé) est différente pour les enfants. Car nos petits bambins sont plus petits que nous les adultes.

Au fur et à mesure qu’ils grandissent leur corpulence évolue : ils deviennent plus grands et donc naturellement plus lourds. Donc leur IMC va naturellement fluctuer, il n’est pas stable comme celui d’un adulte.

L’IMC d’un enfant considéré en surpoids pourra être normal l’année suivante si son poids reste stable, simplement car il aura grandi. Dans le langage courant on dit que « l’enfant s’allonge » ou qu’il « s’étire » et ses kilos se répartissent au fur et à mesure de la croissance.

Voici les courbes de l’IMC pour les enfants. Juste après les courbes nous vous expliquons comment vous en servir. L’image rose est pour les filles, l’image bleue est pour les garçons. Cliquez sur les images pour agrandir.

Ces courbes sont valables pour un enfant de 0 à 18 ans. Les deux courbes les plus importantes à comprendre sont les courbes « 3 » et « 97 ». Elles veulent simplement dire que 3% des enfants sont en-dessous de la courbe du bas, et 97% des enfants sont en-dessous de la courbe du haut.

La courbe « 50 » quant à elle représente la moyenne du poids pour les enfants. Cela veut dire que la majorité des enfants ont un poids qui se situe sur cette courbe, en fonction de leur âge indiqué en bas du graphique.

Votre enfant, pour avoir un poids normal, doit être entre la courbe 3 et 97.. Le poids de votre enfant doit donc rester dans la zone colorée (en rose ou bleu) afin de ne pas être en surpoids ou obèse.

Ce n’est pas grave si son poids est supérieur ou inférieur à la courbe 50, tant qu’il n’est pas au-dessus de la courbe 97 (ou en dessous de la courbe 3).

Interprétation de l’IMC pour enfant

Il y a une autre chose à savoir.

Lors de la petite enfance, vers 1 an, l’IMC augmente rapidement. Puis l’IMC baisse jusqu’à l’âge de 6 ans, âge à partir duquel il reprend son augmentation. On appelle cette augmentation à 6 ans le rebond d’adiposité.

Si l’IMC de votre enfant recommence à augmenter avant qu’il n’ait atteint l’âge de 6 ans, cela veut dire qu’il est à risque d’être en surpoids.

L’augmentation de l’IMC à 1 an est tout à fait normale. L’IMC doit ensuite diminuer puis augmenter uniquement à l’âge de 6 ans et pas avant. Ce n’est pas l’augmentation du poids au plus jeune âge qui est problématique, mais un rebond d’adiposité légèrement avant 6 ans.

Attention ici nous parlons bien de l’IMC et pas du poids. L’IMC diminue puis augmente. Le poids lui, augmentera presque tout le temps (car votre enfant grandi en continu). En cas de doute, demandez de l’aide à votre médecin traitant ou au pédiatre de votre enfant pour vous expliquer la différence.

Dans tous les cas, vous devez toujours discuter avec un médecin ou un pédiatre avant de décider de faire maigrir votre enfant. Ce n’est pas une décision à prendre à la légère, il faut prendre le temps d’y réfléchir et d’en discuter avec un professionnel de la santé dont le métier est de vous conseiller pour votre santé et celle de votre enfant.

Si le rebond d’adiposité a lieu de manière précoce (trop tôt, avant 6 ans), ou que vous êtes inquiet(e) pour le poids de votre enfant, il n’y a aucune raison de paniquer ou d’avoir peur. On ne maigrit pas du jour au lendemain, alors prenez votre temps pour analyser la situation, et prenez rendez-vous avec un médecin pour en parler.

Surtout ne lancez pas votre enfant dans un régime alimentaire amaigrissant sans avoir reçu l’avis d’un médecin ou d’un pédiatre. L’alimentation est très importante pour la santé et il ne faut pas faire faire maigrir un enfant sans l’avis d’un professionnel de la santé diplômé.

Conclusion – dernières recommandations

L’IMC sert à évaluer le poids. Faire baisser l’IMC systématiquement n’est pas une bonne chose. Il faut prendre en compte la situation de chacun. Un enfant avec un IMC légèrement au-dessus de celui de ses camarades n’est pas forcément malade ou obèse.

Ce qui peut poser problème c’est l’excès de poids extrême, lorsque l’IMC est très élevé. Il est important de surveiller l’IMC de votre enfant régulièrement (nous vous conseillons de le calculer tous les 3 mois) de manière à pouvoir réagir rapidement – au cas où l’IMC augmenterait brusquement sans prévenir.

Lors des consultations avec votre médecin ou le pédiatre de votre enfant, ramenez les courbes de l’IMC et parlez-en avec lui. Il saura vous conseiller pour éviter que votre enfant ne soit en surpoids maintenant ou plus tard. Pas d’inquiétude : tout va bien se passer.

Autres articles

Pompes funèbres et décès : comment remercier un prestataire de qualité ?

administrateur

Trouver une agence pour l’aide à domicile

Journal

Quelles astuces pour renforcer la cohésion en famille ?

administrateur

COVID-19 : pourquoi contacter une agence de garde d’enfants ?

administrateur

Achetez un test de paternité sur Internet

Journal

Divorcer grâce à internet, c’est beaucoup plus simple

Journal