malzac.com
Image default
Vie pratique

Comment évaluer correctement la perte d’autonomie chez les seniors ?

La perte d’autonomie chez les personnes âgées est une problématique cruciale qui nécessite une évaluation précise afin d’adapter les solutions de soins nécessaires. L’un des outils les plus utilisés pour cette évaluation en France est la grille AGGIR. Cet article explorera les différents aspects de cette méthode, ses critères, ainsi que les niveaux de dépendance qu’elle définit.

La grille AGGIR : un outil indispensable

La grille AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources) est couramment employée par les professionnels de santé pour déterminer le degré d’autonomie ou de dépendance d’une personne âgée. Ce processus d’évaluation se base sur une observation minutieuse et plusieurs questions pertinentes visant à cerner les capacités physiques et mentales du senior dans sa vie quotidienne. Par exemple, lorsqu’une personne âgée nécessite une assistance continue en raison d’une mobilité réduite ou de fonctions cognitives altérées, des dispositifs comme un lit médicalisé peuvent être essentiels pour améliorer son confort et sa sécurité.

L’évaluation avec la grille AGGIR commence souvent lors de l’entrée d’un nouveau résident en EHPAD sous la supervision du médecin coordinateur. Également, lors de demandes d’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), elle est effectuée par une équipe médico-sociale qui visite le domicile du demandeur. Cette évaluation permet de décider des solutions de prise en charge adaptées, qu’il s’agisse de soutien familial, d’une entrée en maison de retraite, ou de services de soins professionnels.

Les six niveaux de dépendance définis par la grille AGGIR

Les critères définis par la grille AGGIR se divisent en six groupes décrivant des niveaux variés de dépendance.

  • GIR 1 dépendance totale : ce niveau regroupe les personnes confinées au lit ou en fauteuil avec des fonctions mentales gravement altérées et nécessitant une aide essentielle et continue. Ces individus ont besoin d’une assistance constante pour effectuer presque toutes les activités quotidiennes.
  • GIR 2 grandes incapacités mentales ou motrices : inclut les personnes confinées au lit ou en fauteuil ayant des fonctions intellectuelles partiellement altérées, nécessitant une aide pour la plupart des activités courantes. Bien que ces personnes puissent suivre une conversation, elles ont besoin d’accompagnement régulier pour les tâches basiques de la vie quotidienne.
  • GIR 3 autonomie mentale mais grande dépendance physique : ces personnes ont gardé leur autonomie mentale mais éprouvent des difficultés majeures de locomotion, nécessitant ainsi une aide multiple au cours de la journée pour les transferts ou autres besoins corporels. L’utilisation d’un déambulateur pliant peut grandement faciliter leur mobilité au sein de leur domicile.

Quels sont les critères d’évaluation de la grille AGGIR ?

L’évaluation basée sur la grille AGGIR utilise dix critères directement liés à la perte d’indépendance physique et psychologique : cohérence, toilette, nutrition, orientation, habillage, déplacements extérieurs, élimination, transferts, mouvements à l’intérieur, et communication à distance. Ces variables couvrent une large gamme d’activités quotidiennes et permettent aux évaluateurs de rendre compte précisément de la capacité d’une personne âgée à vivre de manière indépendante. Chaque critère donne lieu à une série de questions permettant de préciser si l’aîné peut effectuer certaines actions sans aide, avec aide partielle, ou ne peut pas du tout les assumer.

Bon à savoir : en complément de la grille AGGIR, la grille des Activités de la Vie Quotidienne (AVQ) évalue la perte d’indépendance d’une personne âgée. Elle se concentre sur la capacité à accomplir certaines tâches essentielles telles que l’hygiène personnelle, l’habillage, la nutrition, le contrôle des continences, et la mobilité. Cette grille fournit des informations supplémentaires permettant de valider les résultats obtenus avec la grille AGGIR, garantissant ainsi une évaluation complète et précise de l’autonomie du senior.

Autres articles

Chaussures orthopédiques : comment choisir et pour quels problèmes ?

Journal

Les problèmes dentaires chez les chats

administrateur

Combien de calories contient un œuf au plat sans matière grasse ?

administrateur

Fenix TK11 TAC : La puissance et la performance au bout des doigts

administrateur

Les déserts médicaux et leurs conséquences : comprendre les difficultés du recrutement médical

administrateur

Hygiène intime : pourquoi choisir un savon spécifique est crucial

administrateur